Existe-t-il plusieurs « écoles » de pensée en astrologie ?

Nous sommes nombreux à croire aux vertus de l’astrologie, car elle procure du confort, de la croyance et une meilleure compréhension du monde dans lequel nous évoluons. Même si l’astrologie n’est pas une religion, on constate l’existence de plusieurs courants de pensée et interprétations qui se sont développés au fil du temps

L’astrologie et la numérologie, des disciplines millénaires

L’astrologie aide à mieux vivre, à mieux se comprendre soi-même et le monde qui nous entoure. Les sciences occultes regroupent différentes disciplines dont les courants de la numérologie et de l’astrologie ainsi que d’autres systèmes divinatoires à mi-chemin entre le domaine scientifique et celui des arts. Pour mieux comprendre, il faut remonter le temps pour savoir comment ces disciplines ont vu le jour et ont évolué au fil des époques. Depuis toujours l’homme a observé le ciel pour comprendre ou prévoir les événements en utilisant les planètes et les étoiles. Les différentes civilisations ont donné naissance à des courants de pensées et des théories variés défendus par des maîtres à penser et des chefs de file représentatifs de ces écoles. Les disciplines divinatoires ne sont pas figées et elles n’ont cessé d’évoluer.

À l’origine des arts divinatoires

Quand on évoque les premiers courants de la numérologie et de l’astrologie on pense essentiellement à Ptolémée, un astronome et astrologue d’origine grec qui a produit les premiers travaux de science divinatoire. Son approche était essentiellement prédictive et mettait en relation les signes astrologiques et les planètes. À cette époque, il n’était pas admis de recourir aux sciences humaines pour analyser les influences célestes. Ce n’est qu’au XXe siècle que l’on a assisté à la naissance de nouvelles écoles de pensée qui remettaient en cause le fatalisme, marque de l’astrologie traditionnelle.

Des courants de pensée inspirés par la psychologie humaniste

C’est avec Dane Rudhyar, un astrologue français qui a émigré aux États-Unis dans les années 60, que l’on assiste à l’élaboration de nouveaux principes dits d’astrologie humaniste. Ce penseur ne manquera pas d’influencer les courants de la numérologie dont les maîtres à penser vont se pencher sur la carte du ciel pour en faire une lecture plus philosophique. L’homme est placé au centre du thème astral et l’on abandonne complètement l’approche qui mettait au premier plan les principes de bons et mauvais aspects, utilisés dans les thèmes traditionnels de l’astrologie. Ce courant de pensée humaniste de l’astrologie va prendre en considération les champs d’expérience majeurs afin que l’homme puisse évoluer harmonieusement.

Qu’est-ce-que l’astrologie évènementielle ?
Chaque signe du zodiaque a-t-il des particularités de caractère ?